Lundi 1 mars 14h  - 17h

 

Atelier de pratique photographique argentique et développement en chambre noire

animée par l ‘association Le cercle rouge

 

Cet atelier propose la réalisation de sténopés, premières photographies. De la prise de vue au développement photo du négatif, les élèves pourront expérimenter et comprendre les différentes étapes de la création d’une photographie.

Inspiré de la camera obscura (chambre noire), le sténopé est un dispositif optique simple

permettant de réaliser les premières prises de vue fixes. L’on nomme sténopé, l’appareil de prise

de vue (une boîte de conserve) ainsi que le petit trou servant d’objectif.

En effet, l’une des faces de la boîte est percée d’un petit trou afin d’obtenir la projection d’une

image inversée sur le film photosensible présent à l’intérieur.

Dans la mallette, une dizaine de sténopés sera mis à disposition aux participants, prêts à l’emploi.

 

LE CHARGEMENT DES STÉNOPÉS

Munis de leurs boites de conserve, les élèves devront s’essayer à l’exercice du chargement au

noir dans une tente prévue à cet effet. Au touché, les élèves devront fixer le film photosensible à

l’intérieur de la boîte de conserve, du côté opposé à l’objectif. Une fois fixé, le sténopé devra être fermé de façon qu’aucune lumière ne puisse entrer à l’intérieur.

 

LA PRISE DE VUE

Une fois chargés, les sténopés sont prêts à l’emploi. Les élèves pourront prendre leurs propres

prises de vue. Pour se faire, ils devront s’aider d’une cellule photographique. Outil indispensable pour une photo bien exposée, elle leur permettra de déterminer le temps d’exposition de leurs photographies en fonction de la luminosité ambiante, du diaphragme utilisé (taille du petit trou) et de la sensibilité du papier photo utilisé.

 

LE DÉVELOPPEMENT DES NÉGATIFS

La prise de vue réalisée, il s’agit maintenant de la développer en laboratoire. Toujours au noir,

sous la tente, les élèves pourront vivre l’expérience du développement photographique.

Le papier film sera retiré de la boîte de conserve, puis trempé tour à tour dans les différents bacs

nécessaires au développement du négatif. Un fois le développement terminé, les élèves pourront

mettre à sécher leurs négatifs à l’extérieur.

Les négatifs seront par la suite numérisés afin d’obtenir les positifs de leurs prises de vue.

 

Une demi-journée pour un groupe de 10 personnes

Tout public à partir de 5 ans

 Lundi 3 Mai 2021 14h  -  17h

 

ATELIER « JOUET OPTIQUE » 

animé par l’association Le cercle rouge.

 

On nomme jouet d’optique les jouets inventés au XIXème siècle qui exploitent l’illusion d’optique afin de reproduire l’illusion du mouvement à partir d’images fixes. Ces jouets ont été créés en parallèle des recherches et découvertes scientifiques à l’origine des principes fondateurs du cinéma.

 

MANIPULATIONS ET DÉCOUVERTES

L’atelier consistera dans un premier temps à comprendre les phénomènes optiques qui se produisent lors de la manipulation de ces jouets. L’enjeu étant de faire prendre conscience aux participants que le cinéma n’est qu’une histoire d’illusion.

 

FABRICATION DES JOUETS OPTIQUES

Les élèves pourront choisir parmi les jouets proposés (thaumatrope, phénakisticope, folioscope ou zootrope) celui qu’ils souhaitent fabriquer. Tout le nécessaire à la fabrication du jouet sera mis à disposition.

 

ANIMATION À RÉALISER

Une fois le jouet fabriqué, les élèves devront imaginer leurs propres animations à intégrer à l’objet fabriqué.

Le thaumatrope est un disque sur lequel sont représentées deux images distinctes sur chacune

des deux faces du disque. Tournant rapidement sur lui même, les deux images se superposent pour en créer une troisième totalement illusoire.

Le folioscope (ou FlipBook) est un livret sur lequel est dessiné, sur chacune des pages, la décomposition du mouvement. Le simple effeuillage du folioscope permet d’animer les images dessinées.

Le phénakisticope reprend l’idée de la décomposition du mouvement sur un disque, avec en parallèle un autre disque percé de fentes. En faisant tourner les deux disques placés sur un même axe, l’impression de mouvement se concrétise et se répète à l’infini.

Le zootrope reprend le principe du phénakisticope mais cette fois-ci à l’intérieur d’un cylindre percé de fentes. À chaque fente correspond un dessin. Lorsque le tout se met à tourner, en regardant par les fentes, on a l’impression que les images se suivent sans rupture.

 

Une demi-journée pour un groupe de 10 personnes

Tout public à partir de 5 ans

Jeudi 29 Octobre

Ombres et lumières un autre cinéma 

 animé par Aurore Emaille

          Réalisation du décor                                                                               peinture au lait ou à l'huile

      Fabrication des personnages                                                                      Tout le monde au travail

    Le début du cinéma  

Des ombres des lumières 

Une histoire 

MERCI à Aurore de nous avoir fait découvrir le théâtre d'ombre : un premier pas vers le cinéma

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now